Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) a publié récemment une étude sur les mouvements migratoires en Basse-Normandie, analysés entre 2004 et 2008. Il ressort que la région a enregistré plus de départs que d'arrivées : 93300 contre 90620.

 

Ce sont les jeunes, notamment les 20-29 ans, qui ont été les plus nombreux à s'en aller. Les 20-24 ans étant même deux fois plus nombreux à quitter le territoire qu'à le rejoindre. Au total, le solde négatif atteint - 2680 individus.

 

Un retour aux racines :

 

Du côté des arrivées, ce sont les retraités qui ont répondu à l'attraction bas-normande. De manière générale, les flux redeviennent positifs passé 30 ans. A titre d'exemple, en cinq ans, la Basse Normandie a gagné plus de 5000 personnes agées de 55 à 64 ans. Parmi ces plus de 55 ans, 18330 sont venus d'Ile-de-France, alors que 10260 seniors faisaient le chemin inverse. A noter que la région parisienne, avec Rennes, sont les deux principaux pôles d'attraction des jeunes bas-normands.

 

C'est l'Orne qui paye le plus lours tribut en terme de "fuite" de population. Dans le reste de la région, le Pays de Coutances a enregistré une hausse de + 5,1%de son taux de migration sur cinq ans. Le Pays Saint-lois stagne et le sud Manche est en hausse (+2,3%). En revanche, le nord Cotentin connaît un sérieux déficit migratoire (-4,8%). Dans le Calvados, Bessin et Virois attirent (+2,2%), tout comme Caen, mais dans une moindre mesure (+0,3%).

 

L'étude révèle enfin qu'un quart des nouveaux arrivants sont nés en Basse-Normandie. Un "retour aux racines" particulièrement marqué dans la Manche.

 

 

Article paru dans la Manche Libre, édition Avranches- Granville, du 17 juillet 2010.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : ASSOCIATION VEILLE YQUELONNAISE
  • ASSOCIATION VEILLE YQUELONNAISE
  • : Développer la convivialité et les liens de voisinage. Veiller au respect de l'environnement. Assurer la protection des sites et du patrimoine. Promouvoir le développement d'un cadre de vie équilibré. Défendre les intérêts matériels et moraux des habitants de la commune et les représenter auprès des administrations et organismes divers.
  • Contact

Profil Du Webmaster

  • Gilles PONS
  • Retraité. Carrière professionnelle au Centre de Recherches Louis BLERIOT, de l'Aérospatiale (aujourd'hui EADS), à Suresnes.
  • Retraité. Carrière professionnelle au Centre de Recherches Louis BLERIOT, de l'Aérospatiale (aujourd'hui EADS), à Suresnes.

PHILOSOPHIE DE L'ASSOCIATION

Veille Yquelonnaise est une  Association apolitique qui situe son action dans une démarche citoyenne. Elle ne s'attaque jamais à des personnes mais seulement à des projets, lorsqu'ils sont coûteux, peu conformes à l'intérêt général et nuisibles à l'environnement, au cadre de vie et au patrimoine historique.

Recherche

Albums Photos

Catégories