Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 12:17

Veuillez trouver, ci-dessous, le compte rendu de la réunion qui s'est tenue le 8 octobre dernier, à l'Agora de Granville, au sujet de la dépose de rail.

Plusieurs Associations de défense de l'environnement, ainsi que des élus des communes concernées étaient conviés à y assister :

 

15 Heures :

Point de vue juridique :

Le point de vue juridique est qu'en effet, on peut ne pas s'opposer à la voie douce, par contre il faut s' opposer à la vente de l' emprise, Réseau Ferré Français doit rester propriétaire pour préserver l' avenir et le retour du train à long terme. L' idéal, serait de recouvrir la voie ferrée et non de l' enlever. Pour éviter la vente je crois qu' on doit attaquer la fermeture pour faire pression pour obtenir un compromis pragmatique acceptable par tous : si Réseau Ferré de France et la ville acceptent de renoncer au transfert de propriété, au profit d' un contrat de mise à disposition longue durée, on retirerait notre recours. Mais point de moyen de pression sans recours !

 

Historique de la voie :

Un rappel a été fait sur l'historique de cette voie de chemin de fer qui va de la gare au port et uniquement sur le territoire de la commune de Granville. Par le passé,. l'intérêt stratégique était militaire, commercial (soferti) Divers matériaux transitaient par cette voie et même des passagers pour aller au port prendre les navettes pour Chausey et jersey.

L'emprise au sol de cette voie par R F F voir les acteurs Conseil Régional, Conseil Général, Ville , Chambre de Commerce et d'Industrie.

Déjà depuis bon nombre d'années, les élus de Granville ont écrit, aux différentes instances, afin de mettre fin à cette voie. Les rails ont été recouvert rue Lecampion et notre objectif était la conservation, afin de créer un tram train, avec des parkings en amont, pour désengorger les routes et le centre ville des voitures, des bateaux sur remorque, etc....

 

En 2011 les associations se sont déjà réunies pour alerter les différentes instances, afin de savoir ce que les élus C R R F F pensaient faire de cette voie de chemin de fer qui allait déjà vers l'abandon total.

Le temps passe et depuis peu, nous avons appris par la Fédération Nationale des Usagers des Transports que la décision était prise pour un démantèlement de cette ligne.

Dans tous les cas, la discussion s'est orientée pour donner la place à une voie douce (vélos, piétons, fauteuils), dans le cadre du val es fleurs lieu accueillant par sa tranquillité.

 

Après échange, les associations présentes ont conclu qu'il n' était pas utile d' enlever les rails, car coûteux, mais au contraire de les enfouir par un revêtement meuble et non bitumeux.

Cette voie de la gare au cours Jonville dite douce ne devra pas voir de véhicule motorisé.

16 Heures :

Mairie excusée Donville les bains ; 
Mairies représentées

Yquelon : Yver Gilbert adjoint à l' urbanisme

Granville : Blanchet Jean-Michel adjoint à l' urbanisme

 

La parole à Monsieur Yver adjoint à l'urbanisme mairie d'Yquelon :

" La commune d'Yquelon voit d' un bon oeil cette idée de relier la voie douce vers leur commune et même au delà puisqu' elle pourrait être poursuivie jusqu' à Anctoville sur boscq. Ce projet sera inscrit dans la révision du PL U de la commune" .

La parole à Monsieur Blanchet :

" Le transfert de R R F vers la ville est acquis mais reste a gérer le problème financier.

Il annonce : priorité de la ville sur le devenir de cette voie, engageant ferme le démantèlement et le transfert de R F F vers la propriété à la ville, en rendant cet axe en voie douce.

Pour la ville l'objectif annoncé par Monsieuir Blanchet, étant de faire un aménagement d'ensemble de la gare au cours Jonville et au port en faisant appel à un concours, afin de donner une cohérence sur l' ensemble de la vallée du Boscq. Il a même été question de la réouverture du fleuve côtier le boscq afin de rendre encore plus l'attrait touristique des lieux.

L'Agenda 21 de Granville a prévu que cette voie devait entrer dans un cadre de transfert de la gare au centre de rééducation fonctionnel le Normandy comme voie douce aussi que la réflexion ce ferait également vers toutes les communes avoisinantes.

Le projet d' aménagement de l' ensemble devra passer par une révision des Plans Locaux d'Urbanisme de chaque commune en 2015 ".

La lecture du message du juriste (voir ci-dessus) a posé un problème pour l' élu Granvillais car pour lui cela va faire que les procédures vont prendre énormément de temps et générer des problématiques.

17 heures :

Conclusions:

Après le départ des élus, les personnes présentes ont conclu :

Les propositions de l'adjoint Granvillais étant de créer une voie douce, les associations représentées se sont mis d' accord sur le non démantèlement, car trop coûteux, mais au contraire le nivellement par enfouissement des rails afin de rendre cette voie praticable comme voie douce et d'embellir l' ensemble du site.

Par contre certaines associations ne semblent pas d' accord sur la proposition de recours, si la ville de Granville propose de faire de cette liaison une voie douce.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles PONS - dans GRANVILLE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ASSOCIATION VEILLE YQUELONNAISE
  • ASSOCIATION VEILLE YQUELONNAISE
  • : Développer la convivialité et les liens de voisinage. Veiller au respect de l'environnement. Assurer la protection des sites et du patrimoine. Promouvoir le développement d'un cadre de vie équilibré. Défendre les intérêts matériels et moraux des habitants de la commune et les représenter auprès des administrations et organismes divers.
  • Contact

Profil Du Webmaster

  • Gilles PONS
  • Retraité. Carrière professionnelle au Centre de Recherches Louis BLERIOT, de l'Aérospatiale (aujourd'hui EADS), à Suresnes.
  • Retraité. Carrière professionnelle au Centre de Recherches Louis BLERIOT, de l'Aérospatiale (aujourd'hui EADS), à Suresnes.

PHILOSOPHIE DE L'ASSOCIATION

Veille Yquelonnaise est une  Association apolitique qui situe son action dans une démarche citoyenne. Elle ne s'attaque jamais à des personnes mais seulement à des projets, lorsqu'ils sont coûteux, peu conformes à l'intérêt général et nuisibles à l'environnement, au cadre de vie et au patrimoine historique.

Recherche

Albums Photos

Catégories